Catégories
Fatigue

Faire face à la fatigue à l’approche de l’hiver

Tout changement de saison a une influence sur notre organisme. L’arrivée de l’automne est particulièrement marquée par le froid qui s’installe, les jours qui raccourcissent et la luminosité qui diminue. Notre corps doit s’adapter à ces bouleversements qui sont propices à l’apparition d’une fatigue qui soit passagère ou persistante.

woman sitting outdoor during daytime

Quels sont les signes évocateurs de la fatigue à l’approche de l’hiver ?

La fatigue automnale peut se manifester par une fatigue physique (manque d’énergie et d’entrain) et par une fatigue intellectuelle (difficulté au travail, trous de mémoire). Elle peut s’accompagner d’une difficulté à se lever, d’un manque de motivation, de troubles digestifs et d’une humeur maussade.

Que se passe-t-il dans votre corps à l’automne ?

Le rythme circadien est un cycle biologique du corps humain de 24 heures. Il s’agit de notre horloge interne qui se synchronise principalement avec les alternances jour-nuit et chaud-froid. Ce cycle régule les phases de veille et de sommeil, la prise des repas, l’humeur et la production d’hormones comme la mélatonine et la sérotonine. Avec les jours qui raccourcissent et la baisse de luminosité en automne, un décalage apparait entre le rythme circadien et les signaux extérieurs : la fatigue s’installe.

Quels nutriments consommer pour préserver votre énergie à l’arrivée de l’hiver ?

Les aliments qui permettent de réduire la fatigue sont les fruits riches en vitamine C (kiwi, agrumes), les légumes verts riches en vitamines B (brocoli, roquette, épinards), les poissons gras riches en oméga 3 et en vitamine D (saumon, maquereaux, sardines) et les aliments riches en magnésium (chocolat noir, amandes, noisettes, noix du Brésil, graines de courge) et en fer (viande, légumes secs). De préférence, ces aliments doivent être consommés frais et de saison, non transformés et biologique.

 

En cas de déficits notables en vitamines et minéraux, il est parfois nécessaire de se tourner vers des suppléments naturels. La spiruline est une microalgue antifatigue grâce aux vitamines, minéraux et pigments naturels qu’elle renferme. L’acérola est aussi une plante qui réduit la fatigue grâce à sa teneur exceptionnelle en vitamine C.

 

Les complexes multivitamines et minéraux sont les produits les plus complets. Ils permettent de pallier les déficits au sein de l’organisme et contribuent à réduire la fatigue notamment grâce aux vitamines du groupe B et à la vitamine C. Pour un effet optimal sur la réduction de la fatigue, son association avec un produit contenant du magnésium est conseillée.

Quelles plantes consommer pour optimiser votre énergie ?

Les plantes adaptogènes soutiennent l’organisme en renforçant et en optimisant l’énergie. Parmi les plantes adaptogènes qui sont utiles en cas de fatigues physiques et intellectuelles, il y a le Ginseng, l’Eleuthérocoque, l’Ashwagandha et la Rhodiola.

 

Notre produit Moteur vital est composé de Ginseng, Rhodiola et d’Eleuthérocoque aux dosages optimaux basés sur des études scientifiques.

Quels sont les gestes complémentaires à adopter ?

Pour garder son niveau d’énergie à l’arrivée de l’hiver, il est nécessaire d’adopter une alimentation variée et équilibrée, de manger à heures régulières et de préférer les repas légers le soir. Il faut éviter les excitants comme le café, le sucre raffiné et les aliments industriels qui sont lourds à digérer. Il est aussi conseillé de dormir suffisamment (entre 7 et 8 heures), de se coucher et de se lever à heures fixes et de limiter son temps sur écran surtout avant le coucher.

 

Par ailleurs, s’exposer régulièrement à la lumière et au soleil en faisant des sorties à l’extérieur permet de synchroniser le rythme biologique. Rester actif, faire des exercices de respiration et de l’activité physique permettent aussi d’éloigner les émotions négatives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *